A LA CHIFFO la rentrée est incertaine dû au contexte de la crise actuelle. Le chantier d’insertion redoute la hausse d’une forte précarisation sociale.

La rentrée dans le monde de l’insertion professionnelle est incertaine cette année.

Double peine à la CHIFFO

En effet, avec la crise sanitaire l’association a dû stopper son activité dans les boutiques et de ce fait n’a pas pu vendre. Cependant, l’association doit autofinancer 30 % de son budget total et avec cette perte de chiffre d’affaires les craintes s’accroissent. De plus les subventions prennent du retard. Tout cela a généré une perte de 150 000€ pendant le confinement.

En prime, aux alentours de fin août l’association a connu un orage qui a causé une inondation. Cela a fait perdre 20 % des stocks de vêtements qui étaient destinés à la vente.

Tout cela crée de l’incertitude du côté de l’association d’insertion professionnelle, cependant la directrice préfère s’attacher à un nouveau projet.

Nouvelle activité à LA CHIFFO

L’Up-cyling

L’association a pour nouveau projet l’Up-cycling. En effet elle va se lancer dans la transformation de vêtements de marques de luxe invendus. Cela va leur permettre de travailler avec une qualité de tissu incroyable et de créer sa propre collection. Cela va également permettre aux salariés en insertion professionnelle d’étoffer et de valoriser leur CV.

L’atelier Couture

Pour pouvoir développer cette activité LA CHIFFO a eu besoin d’agrandir ses locaux en créant une autre pièce pour l’atelier couture. Cependant les travaux d’agrandissement sont également à l’arrêt à cause du retard causé par le confinement.